Le Narrateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Narrateur

Message par Le Narrateur le Dim 2 Juil - 15:09

Préface

Nom: Erwald
Prénom: Serael
Titre: Le Narrateur
Sexe: Masculin
Âge: Quarante-deux ans
Race: Humain
Métier: Narrateur


De l'apparence

J'ai une apparence plutôt banale, bien que certains la qualifieraient de cadavérique à cause de mon teint blafard. Je suis un tantinet plus grand que la moyenne, une stature peu épaisse et un visage fin. Mes cheveux sont d'un noir de jais et longs jusqu'au milieu de mon dos, et mes yeux sont d'un bleu profond, surmontés de deux traits délicats que sont mes sourcils. Ma pilosité faciale est composée d'une moustache et d'un bouc bien entretenus. Je suis en général vêtu d'une robe noire aux larges manches au bout desquelles est brodé le symbole de la Tour, l'habit officiel du Narrateur depuis des temps immémoriaux.



De l'humeur

Je suis un homme d'un tempérament plutôt calme et posé, et je n'aurais eu aucun problème avec les manières de la cour. D'un regard extérieur, on peut me trouver froid et distant, passant mon temps à observer tranquillement ce qui passe dans mon champ de vision dans tous les détails ou encore perdu dans mon esprit, prêt à faire naître une nouvelle histoire. Je n'apprécie que très peu la compagnie d'autres êtres humains ou d'autre race. Le silence me plait plus, avec tout ce qu'il a à me raconter, tout ce que je retranscrirai ensuite sur un parchemin de la pointe de ma plume.



De l'existence

Je suis né dans la ville de Feldan, la cité de l'Ordre. Mes parents faisaient partie de la cour, et bien que ce monde bruyant ne m'attirait pas beaucoup, leurs manières ne me dérangeaient pas, c'était plutôt le contraire. J'ai appris la bienséance très tôt, et n'avait aucun mal à retenir les titres et les noms des gens de la cour, qu'elles soient plus ou moins importantes. J'ai passé une enfance standard pour un enfant de parents nobles; j'avais un tuteur et divers professeurs privés pour les matières dont je recevais l'enseignement.
Mais l'hiver de mes treize ans, ma vie changea de cours, car nous reçûmes la visite du Narrateur de l'époque. Il était craint, vous me direz comme tous les Narrateurs de l'histoire, mais celui-ci de surcroît, car ses récits étaient particulièrement effroyables. Mes parents et moi apprîmes que le destin m'avait désigné comme Scribe, et que ma vie était étroitement liée à la trame du monde. J'ai donc été emmené, comme la coutume l'exige, par le Narrateur pour aller vivre dans la Tour et y recevoir mon enseignement dans l'attente de le remplacer un jour.
La principale matière que je devais étudier était bien entendu l'histoire, mais j'avais aussi des cours d'arithmétique, de stratégie militaire ou encore les bases de la magie. Mais rapidement, le Narrateur perdit de sa vigueur, et il fut emporté par les tourments de la mort âgé de soixante-huit ans, je pris donc sa place âgé de seulement vingt ans, ayant tout juste fini mon apprentissage.
Je n'étais pas le plus jeune Narrateur de l'histoire, et je ne serai assurément pas le plus craint, car je savais très bien que mon maître était très déçu de mon désintérêt des histoires d'horreur et de batailles. Le monde s'attendait donc alors à une ère d'accalmie, plus prospère et plus paisible que le siècle précédent. Peut-être avaient-ils raison, peut-être étais-je la promesse d'une ère de paix...



Du plan réel

Je suis un jeune homme de vingt ans qui adore l'écriture (entre moult autres choses), c'est pourquoi j'ai créé ce forum avec mon amie Laurelin. L'univers est ma création, bien qu'inspiré de nombreuses sources, directement ou indirectement, et je l'utilise surtout pour faire du jeu de rôle papier.
Voilà ce que vous avez besoin de savoir sur moi, et aussi que je suis Suisse, donc ne vous étonnez pas devant des "septante" (70) ou même des "nonante" (90) au fil de mes écrits, les amis Belges comprendront !



Épilogue

Dans la nuit la plus noire, une lueur se dessine au travers d'une fenêtre de la Tour. Armé de ma plume, je m'attèle à l'écriture d'une autre histoire et je vous l'avoue, les histoires de mystères sont mon péché mignon. Celle-ci parlera d'un marchand qui aurait perdu une gemme d'une valeur inestimable. Bien sûr, il y a probablement des centaines de marchands à qui cela était arrivé, ou arriverait, mais mon récit ne parle pas d'un réel marchand, ni d'une réelle gemme...
Les érudits peuvent toujours chercher les significations des innombrables récits de la Tour, de toutes les métaphores qui les composent, mais ils trouvent rarement de quoi il en retourne. Le résultat ? Certains me considèrent comme un oracle, d'autres comme un charlatan, d'autres encore comme un demi-dieu, façonnant l'avenir à son bon vouloir. Je ne suis aucun des trois, tout en étant les trois à la fois. Je suis le Narrateur.
"Fabel, apporte-moi un nouvel encrier s'il te plaît. J'aimerais de l'encre violette ce soir, je sens que cette couleur reflèterait bien mon humeur" dis-je d'un ton posé à mon valet.
"Bien Seigneur" répondit-il avec respect, inclinant légèrement la tête et partant immédiatement à la recherche du précieux encrier qui me permettrait d'écrire une nouvelle histoire, un nouveau chemin possible dans ce monde.

Le Narrateur
Créateur

Messages : 2
Date d'inscription : 17/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum